Parole aux lions … et aux oiseaux

Le 8 décembre 2016

Unto-the-Lions-2-by-Jean-Louis-Fernandez-is-licensed-under-a-CC-BY-NC-SA-4.0.-828x514Photo : Jean-Louis Fernandez
Source de l’image

Eblouie par la nuit
la note reste en suspens.
Mouvement de grâce éblouie
la danseuse suspend l’instant.

*

La branche casse
l’oiseau chante.
Cristalliser la grâce
fragilité touchante.

*

Epanouissement du lotus
sacre de l’épure.
Ouverture du corps en hiatus
fluidité pure.

Patricia Houéfa Grange
Décembre 2016, tous droits réservés

Lire la suite »

Revue Pantouns – Et de 18 !

Le 6 décembre 2016

couv pantouns 18

 

Pantouns 18, le numéro de la « majorité » de la revue de l’AFP-Pantun Sayang, avec lequel quelques changements sont amorcés.
Mais avant de parler de ces mutations à venir, plongeons-nous dans les pages-caméléon de ce joli numéro aux mille couleurs.

Lire la suite »

Instantané de novembre

Le 30 novembre 2016

oeil mainSource de l’image

Au pays de l’oeil-oreilles
et des mains-bouche
mes doigts bafouillent.

Patricia Houéfa Grange
Novembre 2016, tous droits réservés

Revue Jentayu – Hors-série Taïwan

Le 25 novembre 2016

Jentayu HS TaiwanCouverture réalisée par Viviane Wang
à partir d’une carte historique de l’île de Taïwan

Vous qui me lisez régulièrement, vous connaissez désormais très bien la revue Jentayu, jeune revue littéraire semestrielle qui donne la voix aux plumes contemporaines d’Asie et qui permet ainsi de découvrir ces terres encore si peu connues. Après deux ans d’existence, Jentayu publie son premier hors-série, entièrement dédié à Taïwan.

Habituellement, chaque numéro de la revue est consacré à un thème. Pour ce hors-série, le trait d’union voulu n’est pas une thématique, mais un territoire. Cependant, il y a, au fur et à mesure de la lecture, un fil rouge qui se tisse entre les dix-neuf textes dont six poèmes.

Lire la suite »

Tercets d’automne

Le 23 novembre 2016

5188856671bbfSource de l’image

Mort dorée sous les marronniers.
Les branches crient
des étourneaux.

*

Crépuscule d’automne.
Des milliers de ponctuations
criblent les cieux.

Lire la suite »

Clin d’oeil Bénin/Malaisie – Street food

Le 21 novembre 2016

StreetfoodStreet food Bénin-Malaisie
Photos : Mariposa, 2016, tous droits réservés
(cliquer pour agrandir)

Street food d’ici, street food d’ailleurs
mille couleurs, mille saveurs.
Du Golfe de Guinée à la Malaisie
rues aux arômes de paradis.

Patricia Houéfa Grange
Novembre 2016, tous droits réservés

Ce pantoun est un clin d’oeil à un pantoun que j’ai écrit sur le thème « Batiks d’hier, batiks d’aujourd’hui » et qui a été publié dans l’anthologie « Une poignée de pierreries ».

La photo béninoise a été prise dans une rue du quartier de Zongo à Cotonou. La photo malaisienne a été prise sur la mythique Jalan Alor à Kuala Lumpur.

Moments forts aux RIAO 2016

Le 20 novembre 2016

artisttik africaPrésentation de ma création « Cotonou sur Garonne »
au Centre Culturel Artisttik Africa de Cotonou
le 4 novembre 2016 dans le cadre des RIAO
Photo : Corine Grange

Au début du mois, j’étais au Bénin et j’ai participé à la première semaine des 5èmes Rencontres Internationales des Arts de l’Oralité (RIAO), organisées par l’association Katoulati, qui ont eu lieu du 2 au 12 novembre dans plusieurs villes béninoises.

C’était la première fois que je montais sur scène dans ce pays dont je suis originaire, où je suis née et où j’ai grandi. Avant de faire un compte-rendu complet de ma participation à ces rencontres, sur mon site Internet, à la fin du mois, je voulais revenir ici sur des moments qui ont été particulièrement forts pour moi, deux en particulier :

Lire la suite »

Rendre les hommages à une mangue

Le 15 novembre 2016

manguePhoto : Mariposa

J’adore les mangues. Particulièrement celles du pays de mon enfance. J’en ai glissé une dans ma valise il y a un peu plus d’une semaine, à mon départ du Bénin.

De retour dans le novembre bordelais, froid, gris, pluvieux et très peu lumineux, cette mangue m’a apporté soleil, chaleur et réconfort. Je lui ai rendu l’hommage qu’elle méritait en improvisant deux petites recettes :

Lire la suite »

Carnets de Malaisie – Kopitiam Teh-O

Le 14 novembre 2016

Kopitiam Teh O

Kopitiam Teh-O
Mariposa, tous droits réservés

Vous souvenez-vous de mon tableau Kopitiam Teh-O que je vous avais présenté dans cette note de blog ?
Il s’agit d’un tableau-souvenir en volume constitué de :
- deux feuilles de thé cueillies dans les Cameron Highlands et que j’ai fait sécher,
- un sachet de thé de la marque Boh (Cameron Highlands),
- un ticket de caisse mis en éventail d’un petit-déjeuner pris à l’Old Town White Coffee de la vieille ville d’Ipoh et
- mon dessin Green Flower Kopitiam Cup découpé et collé.

Comme vous pouvez le remarquer, ce tableau-souvenir est désormais encadré. Je l’ai mis sur un fond de papier cuivré pour faire un clin d’oeil à l’emballage bling-bling du sachet de thé de la marque Boh. La photo ci-dessus ne rend pas tout à fait l’effet obtenu dont je suis vraiment satisfaite.
Lorsque ce projet de carnets de Malaisie aura abouti, qu’il sera publié et que j’en ferai la promotion, j’exposerai les oeuvres plastiques originales que je crée – modestement – pour cette publication. Rien ne remplacera jamais le fait de pouvoir les voir « en vrai ».

Ce tableau est également désormais la moitié d’un diptyque photo-pantoun. En effet, il est associé à un pantoun de mon ami Jean de Kerno et l’ensemble sera publié dans le futur numéro 18 de la revue Pantouns à paraître d’ici la fin de l’année.

13 novembre

Le 13 novembre 2016

Lantern_Floating_II_by_laiquendi_elf[1]Source de l’image

En ce jour de commémoration et de recueillement, voici mon hommage aux victimes. Je ne les oublie pas. Je n’oublie aucune victime ici en France, mais aussi partout dans le monde. Victime du terrorisme, mais aussi de toutes les guerres, tortures et autres horreurs que l’Homme est capable d’infliger à ses frères … Je ne les oublie pas. Mais la vie est là. Belle malgré tout. Embrassons-la et laissons-la nous embrasser :

Poème Kiss of Life
Texte et voix : Patricia Houéfa Grange, tous droits réservés

J’avais écrit ce poème en novembre dernier, dans la semaine suivant les attentats de Paris, en diptyque avec le poème Choeur-Etendard.