Quand vient la fin de l’été…

Le 20 septembre 2021
Photo : Patricia Houéfa Grange
Cliquer pour agrandir

Les ventres creux résonnent encore !

Le 17 septembre 2021
Ventres, sons creux
Poèmes de Patricia Houéfa Grange
Dessins de Maya Mihindou
éd. Vertébrale, 2013 et 1018

Au moment de venir partager cette note de blog avec vous, je m’aperçois qu’il y a bien (trop) longtemps que je ne suis pas venue parler ici de Ventres, sons creux mon deuxième recueil poétique le plus personnel, avec Métisse. Et alors ?
Je m’aperçois que si je vous avais bien annoncé la troisième impression de la première édition de 2013, je n’ai jamais évoqué ici la nouvelle édition de 2018, dont la première de couverture illustre ci-dessus cette note.
C’est un ouvrage qui continue à faire son chemin et aborde une nouvelle vie avec le bouillonnement actuel autour des questions de la féminité et du féminisme de façon générale ; en particulier avec la volonté qu’affichent désormais les jeunes générations africaines et afro-descendantes d’affronter et de confronter les tabous communautaires (voir notamment le podcast Tant que je serai noire). Il m’a ainsi offert de jolies surprises depuis un an.

Lire la suite »

Negra soy! Je suis nègre !

Le 17 septembre 2021
Photo : Macla Bordeaux

J’aurai le plaisir et l’émotion d’interpréter à nouveau, aux côtés de César-Octavio Santa Cruz et de Liz Barthel, le poème musical emblématique Me gritaron: Negra! de Victoria Santa Cruz, dans ma traduction en français, Ils m’ont traitée de négresse. Ce sera mercredi prochain, le 22 septembre, à 18h à à l’Instituto Cervantes de Bordeaux, dans le cadre de l’exposition Ritmos de la esclavitud/Rythmes de l’esclavage de César-Octavio Santa Cruz, et d’une soirée de découverte de la musique afro-péruvienne.

J’avais évoqué cette traduction ici. La traduction de ce poème entre également directement en résonance avec mon projet Capillotractée.

Au programme :

Lire la suite »

Poésie orageuse

Le 10 septembre 2021
Photo : Patricia Houéfa Grange

Atmosphère intérieure empesée
de ressassements aux miasmes moites
Laisser entrer l’orage

***

Les grondements du tonnerre
m’embullent d’apaisement
La quiétude se love et ronronne
dans les replis de mon giron

Patricia Houéfa Grange
Tous droits réservés

Capillotractée/Christiane Taubira

Le 6 septembre 2021

Je continue à étoffer mon projet Capillotractée, élément satellite de mon projet Métisse. Et alors ?
Je viens d’ajouter un nouveau portrait à sa galerie.
Après Miriam Makeba et Léonora Miano, voici Christiane Taubira.
Pourquoi Madame Taubira ? Parce que… Enfin, est-ce vraiment nécessaire que je dresse la liste de tous les parce que qui pourraient figurer ici ? Je crois que cela coule de source. Mme Taubira est une personnalité politique et littéraire, une oratrice qui ne peut que faire naître le respect chez les personnes de bon sens. Et sa vision du vivre ensemble et du faire société, du faire nation, du faire humanité, coïncide totalement avec la mienne. C’est ma Présidente de la République de cœur.

Lire la suite »

Tercets-hélianthes

Le 3 septembre 2021
Photo : Patricia Houéfa Grange
Tous droits réservés

Pour accompagner cette période de rentrée/reprise et l’entrée dans septembre, je vous offre ce triptyque trilingue de tercets-hélianthes :

[Cliquer pour agrandir]

Lire la suite »

Tercet-phalène

Le 2 septembre 2021
Silhouette de phalène
(origami)
Patricia Houéfa Grange, 2021
Tous droits réservés
[Cliquer pour agrandir]

Enfermer dans ce pliage le dernier mauvais rêve de l’été…

Traduction en cours – Suite

Le 30 août 2021
Paysage falaises Îles Shetland Ecosse
Laurent Cocherel
Source de l’image

Je viens de rédiger la toute dernière ligne d’une traduction au long cours avec laquelle je serai en compagnonnage une bonne partie de cette année. Je vous en avais déjà parlé il y a quelques mois.

C’est la traduction d’une novella assez dense et intense et il m’aura donc fallu six mois pour aboutir au premier jet de la traduction intégrale. Il me reste encore énormément de travail : faire fondre les dernières résistances puis peaufiner les détails aussi bien sur le fond que la forme.
En effet, s’il s’agit bien d’un récit et pas d’un long poème, s’il n’y a pas de versification, ce texte est cependant extrêmement poétique et parcouru de figures de style, notamment d’allitérations, les sons ayant une place centrale dans cette histoire. Affiner la restitution de ces allitérations est certainement ce qui m’occupera le plus au cours de l’étape de peaufinage. Bien entendu, je ne pourrai pas tout reproduire, et je ne pourrai pas reproduire à l’identique. Mais je ferai mon maximum pour qu’il n’y ait pas trop de pertes et pour trouver des compromis heureux. C’est un énorme défi, de ceux que j’aime relever.

D’ici là, je savoure l’aboutissement de cette première étape, je suis heureuse de voir apparaître l’ébauche de ce récit horrifique en français, tel un personnage se présentant pour le premier essayage d’un costume, que je m’apprêterais à ajuster avant le grand soir de la première d’une pièce de théâtre.
Et cette pièce a pour décor principal les Îles Shetland, en Ecosse, leurs paysages à couper le souffle, leurs faune et flore méconnues, ainsi que leurs mythologie et folklore envoutants. J’ai découvert tout cela que je ne connaissais pas avec énormément d’intérêt. Ce fut un voyage fascinant. J’ai hâte de le partager !

082021

Le 16 août 2021
082021
Patricia Houéfa Grange
Tous droits réservés

Cliquez sur les images pour les agrandir

Lire la suite »

réVULVotion – Dolorus & Bouche cousue

Le 6 août 2021
Diptyque Dolorus & Bouche cousue
Patricia Houéfa Grange, 2021
Tous droits réservés

La semaine dernière, j’ai replongé dans mon projet réVULVotion entamé en 2017 pour en aborder plastiquement un aspect que je n’avais traité que par les mots jusque là, à travers mon poème Boucherie. Il s’agit de l’excision et de l’infibulation.
Ce fut à la fois bouleversant et perturbant de passer la semaine en immersion dans ces douleurs. J’en ai émergé avec un diptyque intitulé Dolorus & Bouche cousue :

Lire la suite »