Tercets trilingues de la lune des fleurs

Le 31 mai 2021
Fleurs dans les rues de Bègles
Patricia Houéfa Grange, mai 2021
Tous droits réservés

(Cliquez sur les images pour les agrandir)

Nouvelle lune/Lune noire :

Ciboulette de mon mini-jardin
Patricia Houéfa Grange, mai 2021
Tous droits réservés
Lire la suite »

Capillotractée/Léonora Miano

Le 14 mai 2021

Comme je vous l’annonçais hier, j’ai repris ma série de dessins pour mon projet Capillotractée.
Après Miriam Makéba, j’ai décidé de représenter une personnalité dont l’oeuvre m’a réellement fait naître à une partie de moi-même.
A tel point que je me suis peut-être beaucoup mis la pression. Mercredi, j’ai réalisé un premier portrait qui ne me satisfaisait pas vraiment sur le moment, et qui ne me satisfaisait plus du tout le lendemain !
Hier, j’ai donc recommencé. Le résultat final est, comme d’habitude, émaillé de défauts. je ne prétends pas faire de portraits académiques, mais tenter de représenter ma vision et mon ressenti d’une personne. J’assume pleinement les inexactitudes.
Voici donc mon regard sur Leonora Miano et ses locks qu’elle porte avec tant de classe (cliquer pour agrandir) :

Lire la suite »

Aquaphone

Le 14 mai 2021
Photo : Patricia Houéfa Grange

Infusion à froid

Je l’écoute pianoter en douceur
Elle s’égoutte à goutte
sur les pétales, sur les feuilles
sur la nacre cotonoise dont j’ai paré
le chocolat de mon terreau
sur la blanche marquise
enrubannée de chants aviens
Réminiscence des bavardages d’averses
sur toits de bac alu béninois

Comme on prend le soleil
on peut prendre la pluie

Patricia Houéfa Grange
Tous droits réservés

Lire la suite »

Capillotractée/Miriam Makeba

Le 12 mai 2021

Il y a quelques semaines, je suis venue vous parler de la nouvelle version de mon projet Métisse. Et alors ? dont l’élément central, le recueil poétique, est désormais en quête d’éditeur. A cette occasion, je vous avais indiqué qu’il s’agissait, comme pour tous mes projets désormais, d’un projet multiforme, avec plusieurs éléments satellites.
L’un d’eux est/sera constitué d’oeuvres plastiques regroupées sous le titre Capillotractée qui également une performance.

La future installation plastique Capillotractée est/sera composée d’un triptyque de cajones Afrolatinas réalisé dans le cadre de la manifestation Ni muses ni soumises à laquelle j’avais été invitée à participer en 2019 ; de plusieurs mini installations mettant en scène des poupées – je n’en ai réalisé qu’une pour le moment, que je compte reprendre car je n’en suis finalement pas totalement satisfaite, et j’en ferai deux de plus, un nouveau triptyque ; et de dessins. Parmi ces dessins, il y aura des représentations de coiffures traditionnelles africaines et des portraits de femmes qui m’inspirent, portent leur cheveu naturel avec fierté, voire l’utilisent comme un accessoire à part entière dans leur vie artistique.

Lire la suite »

Et alors ?

Le 8 mai 2021
Photo : Patricia Houéfa Grange
Revue et corrigée par Eric Grange
Tous droits réservés

Il y a quelques semaines, je suis venue vous présenter ici la nouvelle version de mon projet Métisse. Et alors ?
J’ai décidé d’en publier trois extraits, en mise en voix et sons, sur ma page SoundCloud.
Et alors ? est le deuxième de ces extraits.

Lire la suite »

Feu(e)

Le 6 mai 2021
Cliquer pour agrandir

Les cendres de Beltane crépitent encore
des danses du sabbat mystique
Combien de nos sœurs brûlées en-corps
au cœur de la place publique ?

Patricia Houéfa Grange
Tous droits réservés


Pantoun à la mémoire de Chahinez, 31 ans, mère de trois enfants, « brûlée vive en pleine rue par son époux qui venait de lui tirer dessus »
Ça s’est passé à Mérignac, en France, le 4 mai 2021…

Lire la suite »

Un lieu à soi

Le 5 mai 2021
Photo : Patricia Houéfa Grange
Tous droits réservés
Cliquer pour agrandir
Lire la suite »

Réflexions poétiques trilingues

Le 30 avril 2021
Cliquer pour agrandir
Lire la suite »

Ajnabeeya

Le 29 avril 2021
Photo : Patricia Houéfa Grange
Tous droits réservés

Il y a quelques semaines, je suis venue vous présenter ici la nouvelle version de mon projet Métisse. Et alors ?
J’ai décidé d’en publier trois extraits, en mise en voix et sons, sur ma page SoundCloud.
Ajnabeeya est le premier de ces extraits.

Lire la suite »

Traduction en cours

Le 27 avril 2021
Illustration de Kazoheen

Cela fait deux mois désormais que j’ai replongé, à nouveau avec autant d’affres que de délices, dans l’univers inclassable d’un auteur dont j’avais traduit un premier texte il y a bientôt trois ans. La première fois, il s’agissait d’une nouvelle qui m’a intensément occupée pendant trois mois. Cette fois-ci, c’est ce qu’on peut appeler une novella, à savoir une longue nouvelle ou un roman court. Et cette traduction va m’occuper jusqu’à la fin de l’année. Non pas en raison de son volume, mais des recherches et des soins qu’elle demande. Les mondes traversés ne sont pas les mêmes que lors du premier voyage en traduction, mais le style exigeant, lui, est bien là. C’est, une fois encore, plusieurs voyages dans le voyage, des portes qui s’ouvrent en poupées russes les unes après les autres vers mille et une découvertes, notamment des paysages, folklores et mythologies que je ne connaissais pas vraiment jusque-là. C’est passionnant. Et j’espère que le futur lectorat sera aussi fasciné que la traductrice de ce texte qui a 110 ans cette année. Oui. Et c’est une émotion particulière aussi de traduire un texte aussi millésimé !
Il devrait paraître d’ici le début de l’année prochaine en anthologie ou autre recueil de textes. Je remercie l’éditeur de me faire à nouveau confiance.

L’illustration est de Kazoheen pour une des éditions en langue originale (anglais) de ce récit. Je dois bien dire qu’en le lisant et traduisant, il m’apparaît parfois comme une métaphore du trop-de-bruit du monde actuel…