Traduire « Xélucha » de M. P. Shiel – 3

Le 13 décembre 2018

Autoportrait à l’Anthologie littéraire décadente

« She’s alive! Alive. » Ce lundi 10 décembre, a paru l’Anthologie littéraire décadente des Editions de l’Abat-Jour, dirigée par Marianne Desroziers, au sommaire de laquelle figure la nouvelle Xélucha de l’auteur britannique M. P. Shiel, que je suis très heureuse et très fière d’avoir traduite. Après vous avoir présenté le texte et l’auteur, après vous avoir parlé de mon travail de traduction, je reviens à présent sur les différents acteurs de ce joli projet.

Lire la suite »

Papillon-éclair/Mariposa-rayo

Le 6 décembre 2018

Mariposa Monarca con Rayo de Jalisco
Série « Mayahuel-Alebrije« , 2018
(acrylique sur papier amate)
Ivan Torres

Dans la nuit du Jour des Morts
les monarques volent dans le sanctuaire
Du crépuscule à l’aurore
nos âmes se trémoussent dans l’ossuaire

Día de Muertos, al anochecer
las monarcas vuelan en el santuario
Del crepúsculo al amanecer
nuestras almas bailan en el osuario

Patricia Houéfa Grange
Tous droits réservés/Todos los derechos reservados

Lire la suite »

Traduire « Xélucha » de M. P. Shiel – 2

Le 5 décembre 2018

Illustration de Ksenia Svincova
(IrenHorrors)
Source de l’image

L’Anthologie littéraire décadente des Editions de l’Abat-Jour est sur le point de paraître (10 décembre) et vous pourrez y retrouver, entre autres, la nouvelle Xélucha de M. P. Shiel que j’ai eu énormément de plaisir à traduire et dont j’ai commencé à vous parler ici.

Je reviens à présent vous dire quelques mots sur le processus de traduction proprement dit.

Lire la suite »

Eclipse

Le 4 décembre 2018

Gesine Marwedel Bodypainting

Eclipse

Vienes entre mis piernas
como un río llega al mar
Tus brazos me rodean el estuario
mis muslos te rodean el delta
A la desembocadura de mi sexo
eres el astro que hace subir mi marea
mis labios-luna engullen tu deseo-sol
Eclipse-seísmo
Nuestras bocas se abren en un mismo grito mudo
y nos derretimos lentamente contra a contra
Latir juntos en un solo cuerpo
Formar un corazón único

Lire la suite »

Un poème dans Enthousia 3 !

Le 1 décembre 2018

After Sol Lewitt par Xavier Delory

La plateforme de création Enthousia poursuit sa belle aventure et vous dévoile sa troisième saison !

Ce troisième opus invite à rire pour éclaircir la vie, en résonance à Romain Gary. « Enthousia no 3, récolte vigoureuse… généreuse, se propose de vous faire boire un thé au gingembre et d’allumer une bougie pour célébrer le je-ne-sais-quoi (qui n’est pas rien) » : de la poésie, des textes, des arts visuels, de l’audio, de la vidéo …

Et je suis ravie d’être à nouveau sur le pont de ce joyeux bateau !

Cliquez par ici pour l’édito et par pour découvrir ma contribution.

Traduire « Xélucha » de M. P. Shiel

Le 26 novembre 2018

Ligeia par Yvonne Kang
Source de l’image

Dans deux semaines très exactement, le 10 décembre, paraîtra le premier volume de l’Anthologie littéraire décadente publiée par les Editions de l’Abat-Jour, sous la direction de Marianne Desroziers : « Nouvelles fantastiques, satires mordantes, récits d’horreur et contes saugrenus, les textes courts de la fin du XIXe et du début du XXe siècle assemblés dans ce recueil font la part belle à l’inattendu ». Et au sommaire de cet ouvrage figure Xélucha, une nouvelle de Matthew Phipps Shiel que j’ai eu énormément de plaisir à traduire !

 

Lire la suite »

réVULVotion – Paroles de Nymphes

Le 22 novembre 2018

Trio Origines
La généreuse – La secrète – La perle
par Patricia Houéfa Grange
(grès marron – émail chocolat)
Photo prise à En Terre d’Atelier, à la sortie du four

Il y a environ un an, au sein du collectif Révolté-e-s, j’avais exposé pour la première fois mon installation réVULVotion – Paroles de Nymphes dans une première version. Puis j’avais proposé une installation un peu différente, des mêmes pièces, lors de la quatrième édition de Femme, raconte-moi au début de cette année.

Dès ces premières installations, et encouragées par les réactions et échanges suscités, j’ai eu envie « d’augmenter » cette installation, de créer de nouvelles sculptures, dessins et autres éléments.

Entre temps, la Maison des Femmes de Bordeaux m’a proposé de venir exposer à nouveau dans ses murs (j’ai été accueillie à plusieurs reprises dans ce lieu depuis l’année 2009) et d’animer sa soirée de rentrée culturelle 2018. L’occasion était toute trouvée non seulement pour présenter une nouvelle version de cette installation, mais aussi de ma performance Sois Elle et lèvres-toi. Cerise sur le gâteau, la MDF m’a également proposé d’inviter à mon tour ! J’ai donc pu exposer mon installation, entourée des oeuvres de deux belles artistes : Liz Barthel et Elissar Kanso ; et j’ai pu proposer une soirée de performances et de lecture théâtralisée en compagnie de Sophie Alexaline, Virginie Biraud, Aurélie Désert et Aurélie Grange. Ce fut une très belle soirée !

Lire la suite »

Peaux d’Âmes

Le 6 novembre 2018

Peaux d’Âmes

Dans les mots que je sème
vont germer des peaux qui s’aiment
Oh mon Beau que j’aime
viens partager ma bohème
Sur ta peau que j’aime
je me fais eau et gemmes
et oh que j’aime
être cette eau que t’aimes
t’envelopper de mon totem
Me donner peau et âme
à ta peau que j’aime
Me faire poème
et nous faire po-âmes

Patricia Houéfa Grange
Tous droits réservés

Lire la suite »

Flâneries chamarrées

Le 30 octobre 2018

L’écoute, sculpture d’Henri Miller
Paris, Place René Cassin
« A l’écoute des rumeurs souterraines, tel un galet, cette sculpture est échouée au hasard d’une marée imaginaire sur les rivages du temps. »
Photo : Patricia Houéfa Grange, 2018

Le froid et le gris ont saisi la ville.
Moi je déambule au rythme des mille et une couleurs des identités arc-en-ciel.

Musiques et danses se mêlent. Corps et genres s’emmêlent. La mode défile et se métisse en buvant à la coupe de tous les arts. Joséphine et Joséphin donnent leur revanche aux bananes. « L’homme objet » s’avance « Sous les jupes des garçons », il écarte les pans de sa veste et « Il y a du monde au balcon ». La beauté se démultiplie dans les reflets de mille miroirs, car tu es belle et tu es beau d’abord sur la peau de mon regard. Le freak c’est chic et la hot couture me tient le coeur au show.

Le froid et le gris ont saisi la ville.
Moi je déambule au rythme des mille et une couleurs des identités arc-en-ciel.

Ils marchent sous mes pas, les arcs-en-ciel, dans le Marais, aux carrefours de la rue du Temple. Ils vibrent en écho aux tuyaux de Beaubourg et aux automates vifs de la fontaine Stravinsky. Ils se déploient sur ma langue, les arcs-en-ciel, quand je fais une pause à la petite boutique jaune de la rue des Rosiers. Borek, pletzel, pirojki, vatrouchka, strudel, c’est l’Europe centrale, la Russie et toutes leurs racines qui viennent contaminer mes papilles de leurs accents de délices. Ils paradent, les arcs-en-ciel, dans les vitrines des galeries Place des Vosges, et je leur rends leur sourire contemporain et chaleureux.

Le froid et le gris ont saisi la ville.
Moi je déambule au rythme des mille et une couleurs des identités arc-en-ciel.

Lire la suite »

Pantoun de Flore

Le 29 octobre 2018

Café de Flore
Photo : Patricia Houéfa Grange, 2018

Paris ciel gris sous la pluie
chocolat au Café de Flore
Dans l’aura des grands esprits
s’éveillent les mots qui vont éclore

Patricia Houéfa Grange
Tous droits réservés

Café de Flore
Patricia Houéfa Grange, 2018