Traduire l’afro-colombianité – Voix Cordillères

Le 8 juillet 2024
Cliquer pour agrandir

Je viens enfin prendre le temps de vous dire quelques mots concernant ma dernière traduction publiée à ce jour. Il s’agit d’une sélection de dix poèmes d’Ashanti Dinah, traduits de l’espagnol (Colombie) et publiés dans Voix Cordillères/Cordillera de voces, une anthologie bilingue espagnol/français qui réunit quatre poétesses contemporaines d’Amérique latine, coéditée par Aux Cailloux des Chemins et Klac.

Les poèmes de cette sélection chantent les femmes (corps et luttes), les ancêtres, les héritages afro-colombiens, la religion yoruba, la nature et le cosmos. La langue d’Ashanti Dinah est organique, sensuelle voire érotique, nourrie de la sentipensée d’Orlando Fals Borda, des rhizomes de la philosophie glissantienne et de la sagesse du muntu (vision du monde et manière d’appréhender ce dernier dans la culture bantoue), entre autres. J’ai eu un coup de cœur immédiat lorsque j’ai rencontré sa voix pour la première fois il y a un peu plus de deux ans, au détour d’une recherche sur Internet pour une traduction alors en cours.

Sur les dix poèmes d’Ashanti Dinah sélectionnés pour cette anthologie, six sont inédits et les quatre autres sont extraits du premier recueil publié par la poétesse, Las semillas del Muntú, coédité par Escarabajo Editorial, Editorial Abisinia et Nueva York Poetry Press en 2019.
Ce serait une énorme joie pour moi de pouvoir traduire l’intégralité de ce premier recueil pour le partager avec les lecteurices francophones ! Ami.e.s éditeurices, si vous passez par là…

Les trois autres voix publiées dans cette anthologie sont Belén Zavallo (Argentine) traduite par Dominique BoudouFlorencia Smiths (Chili) traduite par Pablo Fante et Valeria Román (Pérou) traduite par Carlos Olivera.
Les poèmes sont accompagnés des superbes illustrations d’Andrea Cuevas (Mexique).

Présentation sur le site d’Aux Cailloux des Chemins.
Présentation sur le site de Klac.
Note de lecture de Dominique Boudou.

Je suis très heureuse de voir que la librairie Mollat (Bordeaux) a mis cet ouvrage en avant avec une citation tirée d’un des poèmes d’Ashanti Dinah (dédié à Yemanja) :

Cliquer pour agrandir

J’ai bénéficié d’une aide à la traduction littéraire de la région Nouvelle-Aquitaine pour cette traduction.



Envoyer un grain de pollen