Poésie de l’autre | Papillons de mots

Poésie de l’autre

Le 21 mars 2016

rue_de_la_poesie

21 mars. Journée mondiale et de la poésie ET journée internationale pour l’élimination de la discrimination raciale.

Pourquoi ne pas mêler les deux ? En puisant par exemple dans les nombreux poèmes mis en avant lors de l’édition 2008 du Printemps des Poètes qui avait pour thème « Eloge de l’autre » ?

Voici :

« Toi, qui que tu sois, je te suis bien plus proche qu’étranger »
Andrée Chedid

***

J’habite cette terre, je vis cette vie.
La terre crée le vent pour le vol de l’oiseau.
L’oiseau crée le vent pour agrandir les cieux.
Et l’homme, connaissant la voie des ailes, ouvre
largement ses bras.

Le ciel et la terre sont immenses.
On ne peut habiter partout.
Le talent est un lieu de joie partagée.
Ô vous tous, créateurs de beauté,
Rassemblez-vous comme bûches ardentes dans un
foyer pour ce feu de commune destinée.

Cù Huy Cân

***

Eloge de l’autre

Celui qui marche d’un pas lent dans la rue de l’exil
C’est toi
C’est moi
Regarde-le bien, ce n’est qu’un homme
Qu’importe le temps, la ressemblance, le sourire au bout des larmes
l’étranger a toujours un ciel froissé au fond des yeux
Aucun arbre arraché
Ne donne l’ombre qu’il faut
Ni le fruit qu’on attend
La solitude n’est pas un métier
Ni un déjeuner sur l’herbe
Une coquetterie de bohémiens
Demander l’asile est une offense
Une blessure avalée avec l’espoir qu’un jour
On s’étonnera d’être heureux ici ou là-bas.

Tahar Ben Jelloun

***

Vivre comme un arbre, seul et libre,
Vivre en frères comme les arbres d’une forêt,
Ce rêve est le nôtre !

Nazim Hikmet

difference_in_mobile_app_development

(Le 21 mars, c’est aussi la journée internationale des forêts !)



Envoyer un grain de pollen