« …le bruit de fond de la fraternité entre l’homme et l’animal … » | Papillons de mots

« …le bruit de fond de la fraternité entre l’homme et l’animal … »

Le 27 novembre 2011

Source de l’image

Souvent je me demande jusqu’à quel point peuvent
se reconnaître l’homme et la bête qui ne parle pas.
A travers quel paradis primitif, au matin de la lointaine création,
courut le sentier où leurs coeurs se rencontrèrent.
Bien que leur parenté ait été longtemps oubliée,
les traces de leur constante union ne se sont pas effacées.
Et, soudain, dans une harmonie sans paroles, un souvenir confus s’éveille
et la bête regarde le visage de l’homme avec une tendre confiance
et l’homme baisse ses yeux vers la bête avec une tendresse amusée.
Il semble que les deux amis se rencontrent masqués
et se reconnaissent vaguement sous le déguisement.

Rabindranath Tagore

L’état d’harmonie avec la nature,
avec tous les êtres de la création,
entraîne par lui-même
notre harmonie avec les humains.
Si nous perdons notre relation à la nature,
nous perdons inévitablement
notre relation aux humains.

Krishnamurti



3 grains de pollen to “« …le bruit de fond de la fraternité entre l’homme et l’animal … »”

  1. Claire-Lise dit :

    Le texte de Tagore est si juste !
    Il me touche profondément.

RSS feed for comments on this post. And trackBack URL.

Envoyer un grain de pollen