Insurrection poétique – Liberté, liberté chérie !

Le 12 mars 2015

yslaire_sambre 2Copyright Yslaire

Cris de liberté

Sur ma peau couleur caramel
Confluent d’épidermes non miscibles
Cocktail d’univers sans point de fuite
Oui je crie ton nom !
Liberté, j’écris ton nom !

Sur ma hanche pleine et tatouée
Gravée du totem de mon odyssée
Exhibant, dégradé de gris, mes ailes déployées
Oui je crie ton nom !
Liberté, j’écris ton nom !

Sur ma poitrine nue et affranchie
Offerte aux coulis du soleil gourmand
Détachée du corset voluptueux et oppressant
Oui je crie ton nom !
Liberté, j’écris ton nom !

Sur mon vers non rimé
Ma poésie qui ne compte pas ses pieds
Mes poèmes insufflés par la quintessence des émotions
Oui je crie ton nom !
Liberté, j’écris ton nom !

Sur ma parole filante
Renversant tabous et préjugés
Epanouissant la fleur de son universalité
Oui je crie ton nom !
Liberté, j’écris ton nom !

Sur mon ventre sensuel et plat
Sur mon giron qui ne s’arrondira pas
Sur mes eaux internes qui ne foisonneront pas
Oui je crie ton nom !
Liberté, j’écris ton nom !

Et l’invocation de ton nom
Et le chant de ton son
Rythment les mots de ma vie sans chaînes
Et par le pouvoir de ton nom
Et par la puissance de ton son
Je m’élève fière, vibrante et libre
Femme d’une aube nouvelle à fleur de vie !

Oui je crie ton nom !
Liberté, j’écris ton nom !

Mariposa

Poème publié dans l’Anthologie 2010 Poésie en Liberté des Dossiers d’Aquitaine



2 grains de pollen to “Insurrection poétique – Liberté, liberté chérie !”

  1. Claire-Lise dit :

    J’aime beaucoup ton poème, Patricia. La liberté est un combat de chaque instant. J’aime les gens libres, comme toi, qui défendent leur droit à la différence. Et tu le dis si bien avec ton phrasé poétique dans la lignée de « Métisse. Et alors ? ».

    Je serai absente de ce Printemps des Poètes car une cervicalgie tenace m’oblige à me tenir éloignée de l’ordinateur. N’ayant pas le choix au bureau, je dois éviter l’ordinateur chez moi. Je reprendrai mon blog dès que je pourrai.

    • Mariposa dit :

      Merci pour tes mots concernant mon poème, Claire-Lise ! J’ai eu la chance de pouvoir les dire haut et fort lors de ma lecture sonore vendredi dernier pendant la soirée « Femme, raconte-moi ». Ce fut un moment fort.
      Ne t’inquiète pas, repose-toi bien, tu prolongeras le printemps des poètes à ton retour sur ton blog 🙂

RSS feed for comments on this post. And trackBack URL.

Envoyer un grain de pollen