Capillotractée/Miriam Makeba

Le 12 mai 2021

Il y a quelques semaines, je suis venue vous parler de la nouvelle version de mon projet Métisse. Et alors ? dont l’élément central, le recueil poétique, est désormais en quête d’éditeur. A cette occasion, je vous avais indiqué qu’il s’agissait, comme pour tous mes projets désormais, d’un projet multiforme, avec plusieurs éléments satellites.
L’un d’eux est/sera constitué d’oeuvres plastiques regroupées sous le titre Capillotractée qui également une performance.

La future installation plastique Capillotractée est/sera composée d’un triptyque de cajones Afrolatinas réalisé dans le cadre de la manifestation Ni muses ni soumises à laquelle j’avais été invitée à participer en 2019 ; de plusieurs mini installations mettant en scène des poupées – je n’en ai réalisé qu’une pour le moment, que je compte reprendre car je n’en suis finalement pas totalement satisfaite, et j’en ferai deux de plus, un nouveau triptyque ; et de dessins. Parmi ces dessins, il y aura des représentations de coiffures traditionnelles africaines et des portraits de femmes qui m’inspirent, portent leur cheveu naturel avec fierté, voire l’utilisent comme un accessoire à part entière dans leur vie artistique.

A présent que j’ai commencé à envoyer le manuscrit du recueil poétique Métisse. Et alors ? à des éditeurs pour lui trouver une maison, je peux retrouver mon atelier de dessin pour poursuivre mes explorations plastiques pour Capillotractée. C’est ce que j’ai fait aujourd’hui. Et je m’apprêtais à venir vous montrer le résultat de mon travail quand je me suis rendu compte que je n’avais pas encore publié ici le tout premier portrait, réalisé à l’été 2019, pour cette série. Il s’agit de celui de Miriam Makeba, Mama Africa.

Voici la réalisation de ce portait, pas à pas :

Pourquoi Miriam Makeba ?
D’abord, parce que sa voix et son chant me touchent profondément. Ensuite, pour tout l’engagement qu’on lui connaît et enfin, pour la façon dont elle a porté et mis en avant les coiffures traditionnelles de l’ensemble du continent, aussi bien les tresses que les coiffes.



1 grain de pollen to “Capillotractée/Miriam Makeba”

  1. […] hier, j’ai repris ma série de dessins pour mon projet Capillotractée.Après Miriam Makéba, j’ai décidé de représenter une personnalité dont l’oeuvre m’a réellement […]

RSS feed for comments on this post. And trackBack URL.

Envoyer un grain de pollen