Parler oiseau

Le 26 mai 2020
Inséparables
Pliage et photo : Patricia Houéfa Grange
Tous droits réservés

Nuit studieuse
les trilles matinaux
m’escortent vers le sommeil
*
De page blanche en nuit blanche
j’apprends à écridormir
dans la langue des oiseaux
*
Constellation capiteuse sur le treillage
Thé vert au fruit du dragon
Mille chants infusent dans le crépuscule

Constelación embriagadora sobre el enrejado
Té verde de pitaya
Mil cantos infusionan en el crepúsculo

Heady constellation on the lattice
Dragon fruit green tea
A thousand songs brew in dusk

Patricia Houéfa Grange
Tous droits réservés



1 grain de pollen to “Parler oiseau”

  1. […] Il y a plusieurs livres qui habitent mes étagères depuis plusieurs années et que je souhaiterais traduire et voir éditer en français. Je m’étais donc dit que cette période de confinement serait un moment propice pour faire avancer ces projets : réviser les extraits déjà traduits, choisir des extraits et en faire les premiers jets de traduction pour les projets auxquels je n’avais pas encore touché, commencer à repérer des maisons d’édition que ces projets pourraient intéresser. Il y avait largement de quoi m’occuper. Mais je ne parvenais pas à commencer.   C’est dans le courant de la troisième semaine de confinement qu’un ami éditeur m’a sollicitée pour un appel à traductions qui a éveillé mon intérêt. Les délais étaient tels que je ne pouvais pas faire autrement que de me mettre immédiatement au travail. Pendant une quinzaine de jours, je me suis quasi exclusivement consacrée à ce texte. Et au fur et à mesure que je le traduisais, que je posais mes mots en calque sur les mots de l’autrice du texte original, très beau, très poétique, ma propre poésie est lentement mais sûrement revenue. J’ai retrouvé la gourmandise et la délectation des heures de lune passées à noircir des feuilles blanches jusqu’aux premiers chants de l’aube.         […]

RSS feed for comments on this post. And trackBack URL.

Répondre à Traduire, vibre-t-elle/aile | Papillons de mots