Le pantoun à l’école ! | Papillons de mots

Le pantoun à l’école !

Le 26 janvier 2018

Avec la classe de CP de l’école La Marianne de Bruges
Photo : Christine Saint-Geours

Vendredi dernier, à l’invitation de mon amie Christine, je suis retournée à l’école, en emportant mon cher petit pantoun dans mon cartable, pour rencontrer son adorable et formidable classe de CP qu’elle sensibilise à la poésie.
C’était une première expérience en milieu scolaire et ce fut une très belle matinée d’échange avec des enfants à la fois attentifs et réactifs, curieux de mots et de sons.

Je parle d’échange car les enfants ont travaillé en amont avec leurs institutrices et instituteur (j’ai également rencontré des classes de CM1 et CM2), ils ont créé des textes et des mises en voix qu’ils m’ont présentés, puis je leur ai moi aussi offert des lectures mises en sons/chants.

Avec la classe de CP de l’école La Marianne de Bruges
Photo : Christine Saint-Geours

Pour la classe de CP de Christine, tout s’est passé autour de la gourmandise et des fruits. Ils ont choisi 4 poèmes issus de mes deux derniers ouvrages, Pantouns & autres poèmes du retour et Le dit de la Cueilleuse :

Ils ont travaillé des mises en voix de ces poèmes par petits groupes et ce fut délicieux et touchant d’écouter ces choeurs dire avec application les textes qu’ils avaient appris par le coeur. Christine m’a même confié que certains d’entre eux étaient malades et auraient dû rester chez eux ce jour-là, mais avaient tenu à venir pour me rencontrer et me présenter leur travail. Emotion.

Les enfants ont également créé chacun leur propre poème gourmand, en s’inspirant d’un de mes deux pantouns à la papaye, extrait de Pantouns & autres poèmes du retour :

La papaye fendue s’ouvre
pulpe riche et sucrée.
La nuit tropicale s’ouvre
chairs moites et affamées.

Si on m’avait dit un jour que des CP s’inspireraient d’un de mes pantouns à la papaye, je ne l’aurais jamais cru ! Et bien, Christine l’a fait ! Evidemment, les enfants n’ont certainement pas saisi tout(tous) le(s) sens de ce pantoun, mais c’est le propre de la poésie de proposer de multiples interprétations, n’est-ce pas ? Ce qui est certain, c’est qu’ils en ont cependant appréhendé la sensualité. Voici leurs oeuvres qui m’ont assez bluffée :

La fraise sent bon
rouge et sucrée
Le coeur sent bon
petit moment de bonheur

Eva

La poire boude
froide et ferme
La bouche boude
et serre les lèvres

Théodore

La fraise glisse
douce et juteuse
La bouche glisse
rouge de plaisir

Paul

La fraise tombe
rose et pulpeuse
Le coeur tombe
tâche rouge sur le sol

Noémie

La pomme gonfle
juteuse et rouge
La joue gonfle
et la croque

Romane

 L’ananas pique
jaune et acide
Le hérisson pique
qui veut le dévorer

Albane

La cerise tombe
sucrée et rouge
La balle tombe
loin de son arbre

Rayna

La pastèque pèse
sucrée et juteuse
La pierre pèse
dure et sèche

Manon

La poire tombe
succulente et délicieuse
La main tombe
un peu ronde

Tessa

La cerise roule
noire et moelleuse
Les boucles d’oreille
sur mon cou tout doux

Margaux

Le litchi tombe
rond et sucré
La pierre tombe
roule sur les marches

Anna

La banane embaume
sucrée et acide
La bouche embaume
je me régale

Thalia

La pêche roule
succulente et sucrée
Ma tête roule
pour la manger

Alex

Le litchi éclot
chair blanche et douce
L’oeuf de pigeon éclot
petit poussin affamé

Keylia

La banane bouge
jaune et douce
Le sourire bouge
et montre les dents

Milo

Le melon roule
sucré et orange
La tête roule
tombe et se fissure

Gaspard

La cerise sent bon
sucrée et juteuse
Le coeur de pigeon
s’envole vers le nord

Lola

La pastèque résonne
rouge et sucrée
Le tambour résonne
peau tendue

Garance

Le kiwi glisse
vert et sucré
Petite pomme de terre
velue dans ma main

Camille

La framboise pique
juteuse et violette
Le baiser pique
son jus acide

Elliot

La fraise glisse
dans ma bouche rouge
Délice le sourire glisse
dans le jus sucré

Fatima

La pomme sent bon
sucrée et verte
La pierre sent bon
dans mon jardin

Alice

La poire

La poire, elle est bonne.
Elle sent bon, je la croque.
Elle est succulente dans ma bouche.

Terrence

Les poèmes des enfants seront exposés dans le hall de l’école sous le titre « Poèmes à déguster ». J’ajouterais « et à savourer ».

En partage un petit moment de lecture sonore :

Encore un grand merci à toi, Christine pour cette belle idée et invitation ! Merci pour toute l’énergie que tu donnes pour transmettre le goût de la poésie aux enfants.

La prochaine fois, je vous raconte la rencontre avec les CM1/CM2 qui ont travaillé différemment.



Envoyer un grain de pollen