Déambulations pragoises 6 – Parc de Letná | Papillons de mots

Déambulations pragoises 6 – Parc de Letná

Le 9 août 2017

Sculpture cinétique de métronome au sommet de la colline de Letná
Photo : Mariposa

J’aurais pu vous parler de mon passage au Parc de Letná à la fin de mes déambulations dans Malá Strana. C’est d’ailleurs en quittant Malá Strana que je suis montée au sommet de cette colline et que j’ai parcouru une petite partie du parc. Mais j’ai eu un gros coup de coeur pour l’atmosphère de ce lieu, notamment au moment où j’y suis allée, en fin de journée, et je me suis dit qu’il méritait un chapitre à part, à lui tout seul.

Vue sur la Vltava et ses ponts depuis les marches du Parc de Letná
Photo : Mariposa

Letná, ce sont d’abord ces vues panoramiques à couper le souffle, sur la Vltava, ses ponts et la rive droite de la ville. En gravissant les marches qui montent vers le sommet de la colline, puis depuis la grande esplanade dominée par cette étrange sculpture cinétique représentant un métronome censé symboliser le passage du temps, et que je trouve bien laide. Mais peu importe face à ce véritable régal pour les yeux !

La Vltava, ses ponts, la rive droite depuis le Parc de Letná
Photo : Mariposa

La rive droite depuis le Parc de Letná
Photo : Mariposa

Staré Město depuis le Parc de Letná
Photo : Mariposa

Et puis Letná, c’est cette ambiance particulière qui m’a saisie et qui a transformé tout mon être en un ballon coloré qui s’est élevé haut, haut, haut dans le ciel et au-dessus de la Vltava …

Dans les claquements de skate des acrobates urbains sur l’esplanade, les rires des apprentis circassiens s’essayant à la slackline tendue entre deux arbres, dans les rumeurs et les clameurs qui montent depuis le stade du Sparta tout proche. En compagnie des joggers et sportifs qui font du step dans les escaliers, d’un groupe de roller hockey dont un papy punky à la barbe interminable. Dans les parfums de la bière, de la détente de fin de journée, des promesses que la nuit s’apprête à murmurer.

Lâcher prise. Se laisser faire par le lieu. Regarder, écouter, sentir la vie qui traverse tous ces gens, la vie qui me traverse infiniment.

Parc de Letná
Photo : Mariposa



Envoyer un grain de pollen