El amar y el querer | Papillons de mots

El amar y el querer

Le 26 mars 2017

José José
Chanteur mexicain

Il y a 13 ans, j’arrivais à la fin de mon premier mois de séjour au Mexique où j’étais pour un stage de fin d’études de 6 mois. J’avais passé ce premier mois dans une très sympathique auberge de jeunesse dans le centre de Mexico ; puis à peu près à cette époque-ci, j’ai déménagé dans le quartier de Lindavista, chez l’habitant, dans la chaleureuse maison des Alvarado où je suis restée jusqu’à la fin de mon stage. Je vous conseille d’ailleurs vivement le Homestay d’Eduardo si vous devez séjourner dans le D.F.

Au cours de ce séjour, je passais d’ailleurs une bonne partie de mes soirées à discuter de tout et de rien avec Lalo (diminutif d’Eduardo) et ses amis. Et un jour, j’ai appris que lorsque les Mexicains aiment vraiment, ils ne disent pas « Te quiero », mais « Te amo ». « Te quiero » n’est pas considéré comme suffisamment sérieux, suffisamment profond, voire peut désigner quelque chose de purement physique, sexuel. Et pour illustrer le propos, Lalo m’a fait écouter cette chanson de José José :

L’adolescente fleur bleue et au coeur mou qui sommeillait en moi (et qui sommeille toujours en moi) avait beaucoup aimé et apprécie toujours. Cette chanson date de 1977 et a 40 ans aujourd’hui, mais je la trouve assez intemporelle.
Cela faisait longtemps que j’avais envie de la traduire, juste pour le fun. Même si faire, en français, la différence entre « amar » et « querer » dans ce contexte n’est pas évident. C’est la principale difficulté et je ne pense pas qu’on puisse trouver de traduction réellement satisfaisante pour « querer ». Les deux expressions devraient se traduire par « je t’aime », mais avec un degré d’intensité différent. Et comme il s’agit, dans cette chanson, de faire la différence entre les deux, je suis partie sur le premier sens de « querer », à savoir « vouloir », et j’ai donc traduit par « désirer ». Je précise que j’ai simplement traduit le texte, je n’ai pas fait une adaptation pour qu’il puisse être chanté, ce qui demanderait un autre travail. Mais, comme d’habitude, vos remarques et suggestions sont bienvenues.

Voici les paroles, en version originale, puis en français :

El amar y el querer

Casi todos sabemos querer
pero pocos sabemos amar
es que amar y querer no es igual
amar es sufrir querer es gozar

El que ama pretende servir
el que ama su vida la da
y el que quiere pretende vivir
y nunca sufrir y nunca sufrir

CORO

El que ama no puede pensar
todo lo da, todo lo da
el que quiere pretende olvidar
y nunca llorar y nunca llorar

El querer pronto puede acabar
el amor no conoce el final
y es que todos sabemos querer
pero pocos sabemos amar.

El amar es el cielo y la luz
ser amado es total plenitud
es el mar que no tiene final
es la gloria y la paz, es la gloria y la paz.

El querer es la carne y la flor
es buscar el oscuro rincon
es morder, arañar y besar
es deseo fugaz, es deseo fugaz

CORO

José José

L’amour et le désir

Nous savons presque tous désirer
mais peu d’entre nous savent aimer
aimer et désirer sont deux choses distinctes
aimer c’est souffrir, désirer c’est jouir

Qui aime aspire à servir
qui aime donne sa vie
qui désire aspire à vivre
et à ne jamais souffrir, ne jamais souffrir

REFRAIN

Qui aime ne peut plus réfléchir

et donne tout, donne tout
qui désire aspire à oublier
et à ne jamais pleurer, ne jamais pleurer

Le désir peut très vite mourir
l’amour ne connaît pas de fin
nous savons tous désirer
mais peu d’entre nous savent aimer

L’amour, c’est le ciel et la lumière
être aimé c’est la plénitude totale
c’est la mer qui n’a pas de fin
c’est la gloire et la paix, c’est la gloire et la paix.

Le désir, c’est la chair et la fleur
c’est chercher un recoin obscur
c’est mordre, griffer et embrasser
c’est une envie fugace, c’est une envie fugace

REFRAIN

Proposition de traduction française
par Patricia Houéfa Grange



Envoyer un grain de pollen