Le chant à quatre mains | Papillons de mots

Le chant à quatre mains

Le 14 février 2016

le chant a quatre mains
Le chant à quatre mains
Pantouns et autres poèmes d’amour
Georges Voisset
Association Pasar Malam, Collection du Banian, 2010

J’ai décidé de faire un clin d’oeil à la date d’aujourd’hui, à la Saint Valentin et aux amoureux en vous présentant cet ouvrage que je lis actuellement, à petites bouchées.

Comme son sous-titre l’indique, il s’agit d’un recueil de pantouns. Si vous avez l’habitude de passer par ici, vous savez déjà ce qu’est un pantoun. J’en ai parlé à plusieurs reprises et j’en ai publié quelques-uns ici. Mais juste pour le plaisir, voici une vidéo de présentation de ce petit quatrain si attachant :

Ce recueil a pour thème principal le chant amoureux, mais ne présente pas que des pantouns d’amour. Son intérêt essentiel pour moi est qu’il réunit non seulement une belle moisson de pantouns, mais aussi d’autres formes poétiques cousines, voisines, toutes en version originale avec traduction française. Les quatrains du monde malais croisent ainsi des formes poétiques similaires dans des langues aussi diverses que le chinois, le polonais, le kiswahili, le breton, l’arménien, le vietnamien, le tamoul, le malgache, etc. etc. Un chant d’amour au monde et à la poésie. Un très beau voyage.

L’ouvrage comporte aussi de très intéressantes notes de traduction ainsi qu’un glossaire qui permet d’approfondir le cheminement dans le poème et la langue. Extrait :

Les Bijoux

Banyak orang bergelang tangan
sahaya seorang bergelang kaki
Banyak orang larang jangan
sahaya seorang turut hati

Serahi dua terganlung
ada satu berisi minyak
Matahari sudah saya gantung
beri bertali bintang yang banyak

A d’autres les anneaux aux poignets
moi je suis de celles qui parent leurs chevilles
A d’autres les c’est interdit les jamais
moi je suis de celles qui suivent leur coeur

Les flacons précieux vont liés par paire
l’un d’eux est déjà tout plein de parfum
Pour pendentif j’ai déjà le soleil
donne-moi les étoiles pour chaîne

Alors, je dois malheureusement vous dire que cet ouvrage est quasiment épuisé (on peut éventuellement en trouver d’occasion). Mais la bonne nouvelle, c’est que Georges Voisset vient de publier un nouvel ouvrage qui reprend en partie les pantouns publiés dans Le chant à quatre mains :

le trésor malaisLe Trésor Malais. 250 pantouns
Georges Voisset
ITBM, 2015

Je vous invite à lire une présentation de cet ouvrage par Serge Jardin sur Lettres de Malaisie.

Et deux derniers petits pantouns extraits du Chant à quatre mains, pour le plaisir :

Tu coupes du riz glutineux
moi je coupe du riz banal
Ce que dit ta bouche est délicieux
ce qu’entend mon coeur fait si mal.

***

On décore on noircit ses ongles de henné
pour se purifier d’eau de rose on s’arrose
Vous êtes la prunelle de mes yeux
le poison bu et le contrepoison.



4 grains de pollen to “Le chant à quatre mains”

  1. Gatien dit :

    Deux livres pour les passionnés de pantouns… mais aussi pour beaucoup d’autres, notamment ceux souhaitant découvrir ce genre poétique, si sublime, si multiple !

  2. […] de famille avec ce pantoun malais, que j’aime énormément, traduit par Georges Voisset dans Le trésor malais […]

  3. […] de 250 PANTOUNS – Le trésor Malais Présentation, choix et traduction française par Georges Voisset Editions ITBM, Kuala Lumpur, 2015 […]

RSS feed for comments on this post. And trackBack URL.

Envoyer un grain de pollen