Regard 9 – Quel beau voyage !

Le 9 juin 2015

Regard 9 2015

Après David Prudhomme qui nous a initiés au monde des sumotoris en 2013, après Alfred qui nous a présenté ses Italies en 2014, cette année, le festival Regard 9 a invité Christian Cailleaux, illustrateur-voyageur, illustrateur-marin, qui nous a embarqués pour de nombreux voyages …

la terre est bleue - regard 9Photo : Christian Cailleaux – Regard 9

Le festival proposait plusieurs expositions d’originaux de Christian Cailleaux dans divers lieux bordelais, mais celle qui m’a le plus touchée est « La Terre est bleue » qui était accrochée à l’Espace Saint Rémi.

La terre est bleue - Elouarn BladeExposition « La terre est bleue »
Photo : Elouarn Blade

Déjà, la scénographie très réussie mettait en condition. On entrait dans l’expo en arrivant sur un port, avec un « mur de conteneurs » empilés les uns sur les autres et on pénétrait dans la première salle (exposition-hommage à Gus Bofa, exposition consacrée aux femmes de marins, exposition-souvenir de trois traversées et exposition de divers objets et souvenirs ramenés de voyages). Puis, on empruntait une passerelle en bois pour traverser un océan dessiné au sol, scintillant de paillettes et peuplé de créatures fantastiques et mystérieuses, pour parvenir à la deuxième salle. Là on se retrouvait à bord d’un bateau avec des portraits de tout l’équipage. Traversée d’une nouvelle passerelle en bois pour débarquer sur une « plage de transats » au milieu de tableaux de paysages et de scènes de vie du monde entier.

Voici une partie de la visite en vidéo :

Même si tout m’a parlé dans cette expo, ce sont ces deux moments – celui consacré à Gus Bofa et celui consacré aux femmes de marins, avec pour illustration « Dis, quand reviendras-tu », la chanson de Barbara – qui m’ont le plus touchée, le plus émue.

la terre est bleue - gus bofa - regard 9Photo : Christian Cailleaux – Regard 9

la terre est bleue - femmes - regard 9Photo : Christian Cailleaux – Regard 9

la terre est bleue - femmes 2 - regard 9Photo : Christian Cailleaux – Regard 9

En sortant de l’expo, j’avais une furieuse envie d’embarquer sur le premier bateau venu et de larguer les amarres ! En fait, j’en ai eu l’occasion quelques jours plus tard … 😉

En effet, Regard 9, ce sont des expos, mais ce sont aussi des rencontres, des lectures, des performances. Et pour une édition largement consacrée au voyage en bateau, un lieu bordelais était tout désigné pour accueillir ces manifestations : l’I Boat !

I BoatPhoto : Sud Ouest

C’est ainsi que j’y ai embarqué vendredi dernier pour une très belle soirée de voyage immobile.

Isabelle Fruleux - 9 33Photo : Regard 9

En première partie, il y a eu une lecture dessinée intitulée « Le frémissement du monde ».
Il s’agissait d’un montage de divers textes piochés dans l’oeuvre poétique d’Edouard Glissant, interprété par Isabelle Fruleux, accompagnée par les musiciens Thomas Savy et Raphaël Imbert. Christian Cailleaux a dessiné en direct pendant l’ensemble de la performance.
Un moment très fort pendant lequel Isabelle Fruleux a habité la parole de tout son corps et fait danser les mots, ce fut un voyage au bout de la voix … Et ça m’a donné envie de me replonger dans la poésie foisonnante et tellurique de Glissant.

Isabelle Fruleux 2 - 9 33Photo : Regard 9

La deuxième partie de soirée proposait le concert dessiné intitulé « Afrobeat-graph » : concert du groupe nantais Organic Soul pendant lequel trois dessinateurs (Hector Sonon, Troubs et Jean-Denis Pendanx) ont réalisé une performance graphique à six mains.

organic soulPhoto : Mariposa

L’occasion de découvrir et de tomber amoureuse de ce  groupe très talentueux et de Yoalis, sa chanteuse cubaine, d’une beauté solaire, pleine d’énergie et au rire très communicatif !

organic soul 2Photo : Mariposa

Je leur consacrerai une note coup de coeur d’ici quelques jours, mais je peux déjà vous dire que leur musique aussi m’a fait voyager. Je suis rentrée chez moi au Bénin et de là j’ai entendu les échos de fêtes et cérémonies nigérianes, je suis repartie au Mexique, j’ai aperçu au loin Cuba, le Brésil puis la Jamaïque. Leur musique est celle du lien entre l’Afrique-mère et les afro-descendants diasporiques.

Et au-delà, ils ont bien choisi leur nom. Leurs vibrations sont purement organiques et parlent directement au corps. Impossible de résister. J’ai dansé les yeux fermés, prise lâchée, toute la chair et l’âme abandonnées.  Un moment délicieux …

Voici une partie des dessins réalisés pendant le concert :

Afrobeat soul - 9 33Photo : Regard 9

Cette soirée a également été l’occasion pour moi de faire un coucou au grand-frère Hector Sonon qui a participé à la performance graphique pendant le concert. Hector Sonon est un illustrateur, bédéiste et caricaturiste béninois. J’ai découvert ses premiers dessins et caricatures alors que j’étais au collège à Cotonou, lors d’une exposition au Centre Culturel Français (désormais Institut Français). J’ai retenu son nom et depuis, je le suis de loin. J’étais très fière qu’un artiste béninois participe à la manifestation !

hector sononPhoto : Mariposa

Bref, Regard 9, ce fut (encore) un très beau voyage ! Cette édition me laissera le souvenir de très jolis moments. J’attends déjà avec impatience l’édition 2016 !

« Le bonheur du voyage, c’est de faire tout pour la première fois. »
Bernard Giraudeau, Cher Amour



2 grains de pollen to “Regard 9 – Quel beau voyage !”

  1. […] « Regard 9 – Quel beau voyage ! […]

  2. […] Le 21 juin, c’est aussi la fête de la musique. J’en profite pour partager avec vous quelques morceaux du concert d’Organic Soul à l’I Boat le 5 juin dernier, dont je vous avais parlé ici : […]

RSS feed for comments on this post. And trackBack URL.

Répondre à La mer est verte « Papillons de mots