Echos métis

Le 20 septembre 2014

mtisse et alors - premire de couvertureMétisse. Et alors ?
Patricia Grange
Editions Mariposa, juin 2014

Il y a déjà plus de trois mois que mon dernier ouvrage Métisse. Et alors ? a vu le jour et je vous remercie tous pour l’accueil que vous lui avez réservé et que vous continuez à lui réserver, notamment à l’issue des représentations de « Et alors ? » du Duo Silence, Poésie ! que je forme avec Sylvanie Tendron.

Je voulais partager avec vous ici les notes de lecture faites sur leurs blogs par des lectrices de cet ouvrage :

Note de lecture de Monique Mérabet sur son blog Patpantin
Note de lecture de Claire-Lise Coux sur son blog Encres du monde

Merci beaucoup à toutes les deux !

J’en profite aussi pour partager avec vous un très beau poème reçu en écho à cet ouvrage :

COULEUR DE PEAU

A toi qui pens’s, à toi qui crois
En conscience, en bonne foi,
Qu’un Noir est beau
Parc’ qu’il est noir
Du plus beau noir
Qu’ell’est sa peau
A embrasser, à caresser
Comme un jouet
Une oeuvre d’art à contempler …
Moi je dis Non ! moi je dis Non ! frangine
La peau, just’un dosag’ de mélanine.
L’âme qu’est en d’sous
Ell’est qu’humaine
Tantôt d’amour, tantôt de haine
Rien à voir avec la couleur
Pareil, pareil, il bat le coeur !

A toi qui pens’s, à toi qui crois
Mamie proprett’ que l’Monsieur là
Celui qu’on appelle « Blanchette »
Par dérision,
Qu’il est content de son surnom
Qu’il te sourit à pleines dents
Qu’ c’est lui qui en a fait le choix
Y a bon, y a bon Banania !
Moi je dis Non ! moi je dis Non ! frangine
La peau, just’un dosag’ de mélanine.
Personn’ ne mérite vraiment
Qu’on le brocard’ aussi bêt’ment
Son nom à lui, c’est son pays,
Son identité, son ethnie,
Si tu n’sais pas le pronconcer
Appell’le frèr’ ou bien ami
Mais pas Bamboula, non, Mamie !

A toi qui pens’s, à toi qui crois
Rach’ter tes faut’s de bonne foi
En embrassant cette peau-là
Que ton baiser trop tard donné
Va laver tes iniquités
Que ton baiser va effacer
Tout’s ces années où il était en esclavage,
Mis pir’ qu’un animal sauvage …
Moi je dis Non ! moi je dis Non ! frangine
La peau, just’un dosag’ de mélanine.
C’est pas un tapis de prière
Pour tes pensées humanitaires
Pas b’soin d’avoir un chronomètre
Quand devant toi se trouv’ cet être !
Regarde le donc sans tabou
C’est ton semblable, un point c’est tout !

Monique

Vous pouvez me commander vos exemplaires de Métisse. Et alors ? en m’envoyant un message ou directement ici.



2 grains de pollen to “Echos métis”

  1. Monique dit :

    Merci mille fois, Patricia… pour l’article et pour le poème.
    Mon compte-rendu de « Métisse et alors » ne traduit pas toute la richesse de ton recueil, je tiens à le souligner.
    Quant au poème, eh bien! figure-toi que j’ai rencontré dernièrement une chanteuse réunionnaise (qui porte le même prénom que toi!) et qui va mettre mon texte en musique pour un CD qu’elle projette avec des auteures exclusivement des femmes.

RSS feed for comments on this post. And trackBack URL.

Répondre à Mariposa