Offrandes et encens

Le 23 juin 2014

pensée sauvagePensée sauvage
Photo de Mariposa – Tous droits réservés

Je viens vous porter l’offrande et les encens des toutes premières fleurs d’été de mon jardin …

au bout d’une branche
le jardin suspendu
dans une goutte d’eau

Damien Gabriels

Mes jolis chèvrefeuilles, au parfum si envoûtant :

chèvrefeuille 2Photo : Mariposa – Tous droits réservés

chèvrefeuillePhoto : Mariposa – Tous droits réservés

Mon jasmin, au parfum délicat, dont c’est la toute première floraison :

jasminPhoto : Mariposa – Tous droits réservés

Mes hémérocalles, bijoux de corail :

hémérocallePhoto : Mariposa – Tous droits réservés

Mes lys, entre tradition et modernité :

lys blancPhoto : Mariposa – Tous droits réservés

lys jaunePhoto : Mariposa – Tous droits réservés

Mon hortensia, qui se poudre comme une vieille dame coquette :

hortensia 2
Photo : Mariposa – Tous droits réservés

hortensiaPhoto : Mariposa – Tous droits réservés

Le millepertuis et sa belle étoile :

millepertuisPhoto : Mariposa – Tous droits réservés

La passiflore, intrigante, fascinante, dont le parfum annonce déjà les fruits de l’été :

passiflore 2Photo : Mariposa – Tous droits réservés

Mon bougainvillier qui me fait le cadeau de fleurir après une année de silence :

bougainvillierPhoto : Mariposa – Tous droits réservés

Et la camomille apaisante et bienfaitrice :

camomillePhoto : Mariposa – Tous droits réservés

Nuit d’orage
Je parcours
mon jardin d’Internet

Mariposa



4 grains de pollen to “Offrandes et encens”

  1. Monique dit :

    Beau haïku et qu’il est beau tonjardin… d’internet pour moi!

  2. François dit :

    J’avouais dans mon dernier commentaire mon ignorance des oiseaux, elle n’a d’égale que celle des fleurs, j’ai par contre cherché dans la passiflore les instruments de la passion qui s’y trouvent symbolisés, couronne, clous, lance…, j’avais eu droit à un cours par une personne compétente, j’aime les lys, j’aime les parfums des fleurs, il y a à cent mètres de chez moi une boulangerie où la cuisson s’étale sur toute la journée, et la tradition chaude n’arrive jamais indemne à la maison, en chemin je croise deux jardins  » à roses  » et un « à mimosa », je m’arrête et ferme les yeux, ce pain chaud et ces parfums font partie des moments qui m’aident à vivre. Merci pour ce jardin d’internet !

    • Mariposa dit :

      François, votre commentaire m’émeut particulièrement ! Je suis très sensible aux odeurs et parfums, qu’ils soient agréables ou pas. Et tous mes souvenirs sont d’abord des parfums et des saveurs (l’un allant souvent avec l’autre pour la gourmande que je suis !). Ce que vous dites de votre tradition ne m’étonne pas ! Je ne suis pas grande mangeuse de pain, mais quand l’envie m’en prend et que je vais à la boulangerie, il ne reste pas grand chose quand j’arrive chez moi ! Surtout si la baguette était tiède au moment de l’achat 😉

RSS feed for comments on this post. And trackBack URL.

Répondre à Monique