Pensées perchées d’automne

Le 8 octobre 2013

Oiseaux perchés tels des notes
Sur la portée de mes pensées
Harmonie d’automne

***

Tout en haut du toit de la serre citadine
Le petit chat perché ignore
le plafond de verre

Mariposa, à Bordeaux, le 8 octobre 2013
(depuis le bureau sous les toit d’un immeuble bordelais ancien)



4 grains de pollen to “Pensées perchées d’automne”

  1. Monique dit :

    C’est toujours un enchantement pour moi que d’observer ces portées d’oiseaux se « dorant » au soleil.

    gris du matin
    sur la portée de fils
    clé de martin triste

    (j’ai pris une photo)

  2. Claire-Lise dit :

    Ils sont beaux tes tercets ! Je penserai au premier ce soir en ouvrant mes partitions à la chorale. Tes oiseaux vont s’y percher, je n’en doute pas, car ils me parlent plus que les notes que je ne sais pas déchiffrer.

RSS feed for comments on this post. And trackBack URL.

Répondre à Claire-Lise