De la sagesse des chats …

Le 19 mai 2013

Merlin par Mariposa

« J’ai beaucoup étudié les philosophes et les chats. La sagesse des chats est infiniment supérieure »
Hippolyte Taine

Hier, avec le temps d’automne qu’il faisait, je n’avais pas envie de faire grand chose … J’ai donc cédé à cette envie une bonne partie de la journée.

Puis dans l’après-midi, je me suis raisonnée, je me suis bougée pour vaquer à diverses occupations ménagères. Enfin, j’ai essayé de me bouger. J’avançais très lentement …
Un petit tour dehors pour jeter quelque chose à la poubelle, je passe par mon jardin et je me fais happer par mes arbres et mes fleurs. Je me dis que cela ne me fera pas de mal de me poser quelques minutes. Je m’assieds alors sur une des coupes de grosses branches de mûrier qui me sert de « banc », au bord de mon massif de fleurs …

Surgit alors Merlin, mon chat. Il vient s’installer ou plutôt se nicher sur mes cuisses, la tête au creux de ma poitrine comme il aime bien le faire. Il ronronne et demande des caresses.

Voilà ! Je suis prise au piège de mon chat et de mes fleurs ! Comment me lever et déloger Merlin, comment lui refuser ce moment de câlins ? Impossible !

Voilà ! J’ai passé trois quarts d’heure à ne rien faire : regarder mes fleurs pousser, le vent souffler sur les nuages, caresser doucement Merlin et … vivre d’intenses moments de plénitude.

Voilà ! Mon chat est bien plus sage que moi : il avait compris qu’hier, je devais lâcher prise et simplement profiter du moment présent. Alors il m’y a emmenée doucement.

A peine suis-je rentrée à l’intérieur de la maison qu’il s’est remis à pleuvoir …

***

Caresser le chat
Les fleurs poussent
Le vent pousse les nuages



4 grains de pollen to “De la sagesse des chats …”

  1. Claire-Lise dit :

    Ma Patricia, je m’en veux d’avoir déserté si longtemps tes pages.
    Je vais découvrir, à l’occasion de ces prochains jours où je serai enfin en vacances, les trésors qui se cachent ici et là.
    Merlin, ton chat qui prend soin de toi… C’est si vrai de dire que le chat prend soin de son maître autant que l’inverse mais d’une façon bien différente.

    • Mariposa dit :

      Ne t’en veux pas Claire-Lise ! La vie et le temps passent et nous imposent à chacun des moments où nous sommes pris par des impératifs. Venir ici doit rester pour toi un moment de détente, pas une obligation. Moi, cela me fera toujours plaisir de te lire ici, mais prend ton temps et viens quand tu le sens et que c’est le moment…
      Les chats, les chats. Les chats et les êtres humains, les chats et les poètes. Nous n’avons pas fini de parler d’eux. Je pense que nous ne parviendrons jamais à les saisir !
      Mais oui, j’ai souvent eu l’occasion de me rendre compte que Merlin veillait étroitement sur mon homme comme sur moi. Les câlins qu’il préfère ? Ceux qu’il reçoit à quatre mains quand nous sommes assis côte à côte sur notre canapé et qu’il vient s’allonger ou se mettre en rond « à califourchon » entre nous deux !

  2. Monique dit :

    J’aime beaucoup ton haïku-chat. A rapprocher de celui que m’a inspiré ma chienne Doria (qui n’aime pas les chats, soit dit en passant)

    fredonnement
    sans y penser je caresse
    la tête du chien

    • Mariposa dit :

      Ah oui, en effet, ils étaient faits pour se rencontrer ces deux haïkus !!! Merci Monique.
      Mon chat non plus n’aime pas les chiens du voisinage, qui le lui rendent bien d’ailleurs ! Mais c’est une vieille histoire n’est-ce pas ?
      Bises.

RSS feed for comments on this post. And trackBack URL.

Répondre à Claire-Lise