Tresses : héritage et fierté d’Afrique

Le 23 mars 2013

Copyright Mariposa
(Coiffée par le Salon Chimène Hair à Bordeaux)

Wa bla da nou mi*

Elle me tresse
Je sens ses doigts
Tirer sur mon crâne
Je sens ses mains voler
Tout autour de ma tête

Elle me tresse
Elle dessine des motifs
Elle trace des arabesques
Transmis de femme à femme
De générations en générations

Le tableau de ma coiffure a un sens
Aujourd’hui un peu oublié
Ainsi transformée de quelle ethnie suis-je ?
Suis-je fille, jeune femme ou mère ?
Mon coeur est-il en fête ou à la peine ?

Elle me tresse
Et infuse l’intimité
Dans ce contact étroit
De peau à peau
Dans le silence

Elle me tresse
Elle tisse un à un
Cheveux et mèches
Elle me natte une parure
Mémoire de gestes ancestraux.

Mariposa, à Bordeaux le 21 mars 2013
à 18h07


*Bla da nou mi : « viens me tresser » en langue fon du Bénin

Copyright Mariposa



8 grains de pollen to “Tresses : héritage et fierté d’Afrique”

  1. mamoune dit :

    Très beau petit poème!

  2. Monique dit :

    Les tresses! Elles m’ont toujours fascinée par leur « écriture » un peu magique. Et je retrouve ce sentiment dans ton beau poème.

    • Mariposa dit :

      Je suis bien heureuse que le sentiment d' »écriture magique » comme tu dis (belle expression, bien trouvée) imprègne ce texte car il fait partie de ce que je voulais y exprimer, en plus de la mémoire et de la transmission.

  3. […] Papillons de mots « Tresses : héritage et fierté d’Afrique […]

  4. Claire-Lise dit :

    Toi, Patricia, tu tresses les mots pendant que des mains habiles tressent tes cheveux avec tant d’amour. Cela donne un très beau poème.

  5. […] avez déjà pu lire deux des poèmes de cette lecture sur ce blog. Il s’agit de Wa bla da nou mi et de Capillaridentité. Voici le troisième […]

RSS feed for comments on this post. And trackBack URL.

Envoyer un grain de pollen