« Le Chant de mon père »

Le 12 novembre 2012

Dessin extrait du « Chant de mon père »
Copyright Keum Suk Gendry-Kim/Ed. Sarbacane

Il y a déjà un moment que j’ai envie de vous parler de ce très bel ouvrage. Comme avec la rédaction d’Esprit Métis, nous préparons actuellement le futur numéro 13 du magazine autour de la Corée du Sud et que dans ce cadre, je viens tout juste de rédiger une brève de lecture sur « Le chant de mon père », je me suis dit que c’était une bonne occasion de vous en dire deux mots :

« Le chant de mon père »
Keum Suk Gendry-Kim
Ed. Sarbacane, 1er trimestre 2012

Entre bande dessinée et roman graphique, un trait délicat et sobre à l’encre de Chine. A travers des conversations avec sa mère qui lui rend visite à Paris, l’histoire de l’auteure et celle de sa famille se découpent sur l’Histoire de la Corée du Sud. Ce sont des allers-retours entre l’année 2010 à Paris et les années 70 et 80 en Corée du Sud. Du dit, des non dits. Des impressions, des ressentis. Des couleurs et des odeurs qui s’imprègnent à la peau de nos sens à travers le noir et le blanc des pages. Un ouvrage pour les jours de pluie. Doux-amer et charnel …

Je n’en dis pas plus. Je vous donne rendez-vous en février 2013 dans le 13ème numéro d’Esprit Métis pour la brève de lecture et sur le blog du magazine pour un entretien avec Keum Suk Gendry-Kim.

En attendant, je vous invite à découvrir le travail de cette auteure sur son site et sur son blog.

Voici aussi une interview de Keum Suk Gendry-Kim réalisée au moment de la sortie du « Chant de mon père »:

 

Enfin, Keum-Suk Gendry-Kim pratique également le Pansori, art coréen du récit chanté. Voici une de ses prestations :



1 grain de pollen to “« Le Chant de mon père »”

  1. […] y a quelques temps, je vous ai parlé ici du « Chant de mon père », roman graphique très poétique, dont Keum-Suk Gendry-KIM est […]

RSS feed for comments on this post. And trackBack URL.

Répondre à Un avant-goût de la Corée du Sud … « Papillons de mots