Le corps des femmes | Papillons de mots

Le corps des femmes

Le 22 juillet 2012

Il y a déjà un petit moment que j’ai entamé un travail poétique (entre mille autres qui dorment dans mes tiroirs, éditeurs si vous passez par là !) sur le corps des femmes. L’idée m’en est venue après avoir participé à ce très joli recueil de haïkus édité par la maison L’iroli dont le thème était le corps des femmes : La lune dans les cheveux.

Pour cette création à laquelle je travaille depuis deux ans, je suis à la fois au texte et au dessin. Ce qui explique que je prenne mon temps car si les mots viennent assez facilement quand je leur laisse la voie libre, je n’ai repris ma pratique du dessin que très récemment et ma main n’est pas encore très assurée …

Tout dernièrement, en feuilletant mes vieux carnets, j’ai retrouvé un poème écrit alors que je ne pensais pas encore à travailler sur ce thème et qui lui correspond. Bon, je vais le retravailler et le compléter, parce qu’il n’a plus tout à fait d’écho avec mon écriture d’aujourd’hui, et aussi pour pouvoir l’insérer dans le recueil que j’envisage. Mais j’avais envie de vous le livrer tel qu’il existe à ce jour et en le mariant avec deux portraits exécutés par Stéphanie Ledoux, artiste du voyage, que j’aime beaucoup (et l’artiste et ces deux portraits en question !) :

Plis (Birmanie) Copyright Stéphanie Ledoux

Pommes d’amour

Je vous aime femmes ridées
Petites pommes parcheminées
Je vous aime fleurs fanées
Vos pétales sont aujourd’hui froissés
Mais votre essence s’accroche à la peau
Je vous aime femmes ridées
Femmes aux visages sillonnés
Par le don et l’amour
Femmes aux visages sculptés
Par le sacrifice et l’amour
Je vous aime femmes ridées
Femmes aux corps plissés
Par la douleur de la maternité
Femmes aux corps burinés
Par le bonheur de la maternité
Je vous aime femmes ridées.

Mariposa, à Barsac, le 29 mars 2008 à 17h55

Plis (Birmanie) Copyright Stéphanie Ledoux

Je reviens très bientôt vous faire partager un poème écrit très récemment pour ce recueil, qui est un peu une résonance et/ou un prolongement de celui-ci, accompagné de premiers petits croquis.

En attendant, je vous invite à visiter le site participatif Le corps des femmes, très bel espace de partage, qui me sert actuellement de nourriture (entre autres) pour ce projet.



6 grains de pollen to “Le corps des femmes”

  1. Claire-Lise dit :

    Mettre en poésie le corps féminin (mais il en serait de même du corps masculin) est un projet qui ne me paraît pas facile. Que d’émotions complexes nous traversent à la seule évocation de notre corps…
    Il y a beaucoup à dire mais la mise en forme poétique me semble un exercice très complexe. Aussi, j’ai hâte de découvrir ce que tu as écrit sur ce thème. Tu piques singulièrement ma curiosité.

    • Mariposa dit :

      Certes, cet ouvrage ne sera rien d’autre que mon regard à moi et ne pourra absolument pas être complet. Mais c’est quelque chose qui me tient à coeur.
      En effet, même si on pourrait écrire aussi sur le corps des hommes, le corps des femmes fait l’objet (j’utilise ce mot à propos) de tractations et de polémiques qui ne touchent pas celui des hommes : le voile et la burqa par exemple. L’excision. Les femmes battues sont plus nombreuses que les hommes qui subissent des violences …
      Les femmes peuvent porter des enfants en leur sein … Elles peuvent aussi avorter …
      Dans cet ouvrage, j’ai envie de parler du rapport de la femme à son propre corps et de toutes ces émotions et ressentis qui naissent au fil du temps et de la transformation de ce dernier (puberté, maternité, ménopause, vieillesse) mais aussi du regard que porte le monde et l’humanité sur le corps des femmes.
      Et le site participatif dont je parle dans ce post sera d’une aide précieuse. Les témoignages sont très touchants et me font justement découvrir des aspects de la relation au corps auxquels je n’avais pas pensés.

  2. Claire-Lise dit :

    Le corps féminin, ne serait-ce que par sa capacité d’enfanter, a quelque chose de plus que le corps masculin. Il n’ignore rien des métamorphoses.
    Je comprends qu’il puisse t’inspirer. Quant aux outrages faits aux femmes, il y en a tant !
    La matière ne manque pas mais c’est la mise en forme poétique qui me paraît difficile.
    Mais apparemment, cela ne semble pas t’arrêter. Tant mieux !

    • Mariposa dit :

      Non, en effet, la poésie étant l’expression qui m’est naturelle ! Il y a des choses que je n’arrive pas à exprimer au cours d’une conversation et qui jaillissent tout naturellement lorsque je prends mon stylo et une feuille de papier.

  3. […] Il y a quelques billets, je vous ai parlé de mon travail poétique en cours sur le corps des femmes. Le poème ci-dessus en fera partie. […]

  4. […] autres poèmes publiés ici sur le thème « le corps des femmes » : – Pommes d’amour – Voiles – Passage – Boucherie & Lakme […]

RSS feed for comments on this post. And trackBack URL.

Envoyer un grain de pollen