Le miroir de la chrysalide

Le 27 juin 2012

Photographie de Maya Mihindou, tous droits réservés

Le miroir de la chrysalide

Du bout des doigts, j’étale l’argile.
La couche de terre verte épouse mon épiderme.
Elle se tisse tout autour de mon visage.
Mes traits disparaissent derrière ce cocon.
Mes pores en chrysalide sont tirés par les fils invisibles de ce masque minéral.
L’argile se resserre tout autour de moi et prend ma peau en étau

***

J’attends le temps de la métamorphose

***

Je souris lentement, doucement. Le cocon se fend. Le masque se fissure. Il libère ma peau muée.

L’eau verte coule en petit marais au fond du lavabo. Mon teint frais illumine le fond de mon regard.

Mariposa, en train, le 21 juin 2012 à 18h50

Photographie de Maya Mihindou, tous droits réservés



4 grains de pollen to “Le miroir de la chrysalide”

  1. Claire-Lise dit :

    Un petit miracle, ce masque d’argile sous ta plume !

    • Mariposa dit :

      Merci Claire-Lise !
      Je m’en fais deux fois par semaine et c’est vrai que les sensations avant, pendant et après sont … particulières. Mais j’aime beaucoup ce moment de peau à peau avec la terre !

  2. mamoune dit :

    Mes passages par ton jardin sont toujours des moments de bonheur,j’ai adoré ce poème !!

RSS feed for comments on this post. And trackBack URL.

Répondre à Claire-Lise