Les Mots du Mardi

Le 8 juin 2012

Je vous ai souvent parlé ici (notamment et encore ) des Soirée Poésie qui ont lieu chez Paul’s Place aux Chartrons le dernier jeudi du mois depuis janvier 2011 et auxquelles je participe régulièrement depuis septembre dernier.

Mardi dernier, je suis allée à la découverte d’une autre soirée, intitulée Les Mots du Mardi, qui a lieu elle, le premier mardi du mois au Poquelin Théâtre désormais logé dans les anciens Bains-Douches du quartier de la Bastide (Bordeaux rive droite). Ces soirées existent depuis plus de 20 ans mais je n’en ai été informée que récemment et j’ai enfin eu la possibilité de les découvrir !

Ce sont des soirées très différentes des Poetry Sessions mensuelles chez Paul’s Place. Au cours de ces dernières, Donatien Garnier, l’animateur, recueille en début de soirée le nom des personnes qui souhaitent intervenir et donne la parole à chacun à tour de rôle. Les soirées Les Mots du Mardi sont d’un style plus improvisé. Chacun prend la parole quand il le souhaite, aucun ordre de passage ni temps de parole n’est défini, le nombre d’interventions par personne n’est pas limité. Il faut se lancer et dire, déclamer, réciter, jouer, chanter, conter, jouer de la musique, car oui il y a eu un peu de tout mardi soir ! Chez Paul’s Place, de longues discussions suivent ou précèdent parfois la lecture des textes. Il y en a beaucoup moins aux Mots du Mardi.

Pour ma part, j’ai apprécié la soirée et j’y retournerai très certainement, peut-être pas tous les mois, mais souvent. Je trouve que les deux soirées sont complémentaires. Les plus et les moins de chacune, en ce qui ne concerne que ma petite personne, les voici :

Soirée Poésie chez Paul’s Place :

– Moins : Discussion parfois un peu trop longue autour des textes lus, ce qui réduit un peu le temps laissé au texte lui-même

– Plus : Etant donné que c’est Donatien qui donne la parole à chacun, les timides n’ont pas à chercher le moment opportun pour se lancer (surtout quand on vient pour la première fois). De plus, comme il nous appelle par nos prénoms, on finit par « connaître » un peu les habitués.
Le cadre loufoque du café de Paul.
L’invité mis à l’honneur chaque mois en début de séance dont on découvre l’univers et le travail.
La mise en place depuis trois mois d’un secrétaire de séance qui note le nom des intervenants et le titre des oeuvres lues. Le compte-rendu est ensuite envoyé par mail à tous les participants de la soirée, ce qui permet de garder une trace des lectures et de retrouver les informations concernant les textes entendus et appréciés.

Les Mots du Mardi au Poquelin Théâtre :

– Moins : Il faut oser se lancer et prendre la parole. Quand on vient pour la première fois, on sent qu’il y a des habitués qui sont là depuis les débuts et qu’il y a plusieurs petits groupes de personnes qui ont fini par faire plus ou moins tacitement connaissance. Mais comme les personnes qui prennent la parole ne se présentent pas forcément avant d’intervenir c’est plus difficile de faire connaissance. C’est vraiment une soirée dans un théâtre : oser et improviser !

Plus : Le caractère très spontané de toutes les interventions. Le cadre original et chaleureux. La possibilité d’entendre un poème de Christian Bobin suivi d’un conte kabyle suivi d’un flamenco chanté en s’accompagnant d’une guitare suivi de textes de l’oulipo suivi d’un poème sonore parlant de Cotonou rythmé par une castagnette béninoise et un bâton de pluie !

Voilà, voilà. Mon seul petit regret concernant ces deux soirées : cela manque de jeunes gens. Non pas que la compagnie des aînés et des anciens me déplaise, bien au contraire ! Mais je suis souvent la plus jeune personne présente et je me dis que c’est dommage que la poésie n’intéresse pas plus la jeunesse. Chers amis, je sais que vous fréquentez abondamment les soirées slam et c’est super, mais venez faire slamer les soirées poésie bordelaises aussi !!!



4 grains de pollen to “Les Mots du Mardi”

  1. Monique dit :

    Bonjour Patricia
    Très intéresante ta relation comparative des soirées poésie que vous avez la chance de connaître à Bordeaux.
    Ici, à la Réunion, hélas! il n’y a rien de tel pour réjouir le coeur des poètes. Et,comme tu le déplores, les jeunes se manifestent peu dans ce genre de manifestation.
    Heuresement nous avons les blogs pour… se rencontrer.

  2. Marie Laugery dit :

    Oui Patricia, les deux soirées sont différentes dans leur formule, que tu as très justement résumée.
    Le point commun est la réunion des esprits et des coeurs par la poésie, autour des mots. Chacun finit par trouver sa place.

    L’existence de ces lieux est une chance pour nous…

    • Mariposa dit :

      Merci pour ta visite Marie.
      Il est clair que nous avons énormément de chance à Bordeaux d’avoir des gens assez passionnés des mots et de la poésie pour avoir créé ces soirées et pour les porter dans le temps. Ces soirées sont une « réunion des esprits et des coeurs », oui mais aussi partage ainsi que source d’inspiration. J’écris souvent de petits textes en sortant de ces soirées ou le lendemain, elles sont nourriture de l’âme et elles me font beaucoup de bien !

RSS feed for comments on this post. And trackBack URL.

Répondre à Marie Laugery