Si vous n’étiez pas à FenÊtre sur Rue lundi soir …

Le 7 mars 2012

Comme je vous l’avais annoncé dans de précédentes notes de blog, lundi soir dernier, j’ai fait ma première lecture de ce Printemps des Poètes 2012, en collaboration avec Sylvanie Tendron et l’atelier FenÊtre sur Rue.

Ci-dessus, vous pouvez voir une photo (cliquer pour agrandir) de la scène depuis laquelle la lecture a été faite. Elle est l’oeuvre de Stéphanie Richard et Alexandra Josse qui sont en formation professionnelle à l’atelier. Elle est aussi leur interprétation en trois dimensions de mon poème « Tétée ». Je l’ai trouvée vraiment superbe, un tendre cocon douillet.

Ici le mur où ont été exposées les oeuvres des participants aux ateliers de FenÊtre sur Rue, inspirées par mon poème « Tétée ».

En voici le détail :

J’aime beaucoup les courbes et la finesse, la délicatesse de celle-ci :

Et j’ai eu un très gros faible pour le joli travail d’Olivier, sa lampe-sein très réussie :

Toutes les oeuvres resteront exposées à FenÊtre sur Rue jusqu’au 18 mars pendant la manifestation « De l’autre côté des Enfances … » pendant le Printemps des Poètes.

D’ici la fin du mois, nous vous livrerons les photos et vidéos de la lecture signée de « Tétée ». En attendant, voici le texte du poème :

Tétée

Effleurer la flore sanguine du placenta
Ecouter l’écho des vibrations liquides
Percussions du coeur-maman qui bat
Rester nichée dans la vie-giron si fluide

Retrouver la lumière fertile
De l’eau-rigine du tout premier bain
Avoir sur les papilles le goût fragile
De la toute première coulée du sein

Allons boire aux rives de nos enfances
La rosée douce-amère des réminiscences
Dans le chant des cordons ombilicaux
Allons puiser la source de nos terreaux

Mariposa à Bordeaux, le 23 septembre 2011 à 10h20

Alors, il est vrai qu’une fois écrit, un poème appartient à ses lecteurs et auditeurs, mais je tiens à préciser que ce poème n’a pour thème, au moment de son écriture, ni la maternité, ni la tétée au sens propre. Je l’ai écrit comme un appel au retour à la toute première enfance pour se retrouver soi.

Toutes les photos sont Copyright Mariposa.

Un grand merci encore à toi Sylvanie, aux participants des ateliers de FenÊtre sur Rue et à tous ceux qui étaient là lundi soir.



2 grains de pollen to “Si vous n’étiez pas à FenÊtre sur Rue lundi soir …”

  1. Francis dit :

    Une très belle ouverture par la fenêtre sur la vie de la naissance qui ne manque point de nous donner envie de renaître… Très belles images que nous ne pouvons qu’apprécier.

RSS feed for comments on this post. And trackBack URL.

Répondre à Mariposa