Et alors ?

Le 24 octobre 2011

Il y a quelques jours je vous livrais le clip du poème « Et alors ? » qui m’a permis de remporter le 1er Prix de Poésie Libre du 27ème Grand Prix Littéraire du Pays de Buch.

C’est un poème qui m’est très cher et auquel je suis particulièrement attachée. Il est en effet fortement lié à mon métissage et à mon histoire familiale. Les photos ci-dessus sont celles de deux de mes grands-parents dont il est question dans ces vers.

Voici le texte de ce poème :

Et alors ?

Peau blanche, peau noire.
Peau colon-colonisée.
Métisse. Et alors ?

Il y a des échos d’images qui font frémir mes pores
Des lignes d’horizons lointains tout au long de mon corps
Il y a sur cet épiderme caramel dont ma peau est le décor
Des mondes étrangers qui s’accouplent encore et encore.

Une petite fille Mahi  née dans le giron des Mamelles Bleues
Allaitée au souffle apaisant d’Anaklé et d’Anadjagoun
Enlevée dans son odeur de lait pour servir le roi d’Abomey.
La petite fille du pays bleu crie dans mon sang.
Ne pleure pas, tu seras mon arrière-grand-mère.

Métisse. Et alors ?

Un homme quitte le berceau verdoyant de la Charente
Sur le bateau qui vogue vers les colonies
Il bâtira deux ports sur sa vie par-dessus l’Océan Atlantique.
L’homme aux fières moustaches du pays vert saigne dans mes veines.
Dors en paix, tu seras mon arrière-grand-père.

Peau colon-colonisée …

Sa langue est aussi incandescente que le feu tapi
Dans le ventre du volcan assoupi
Dont les cendres fertiles ont fait germer Clarisse.
La femme ardente du pays d’ocre rouge me danse une nostalgie dans le pouls.
Sois sereine, grand-mère, tu m’as portée sur les paroles de la vie.

Métisse. Et alors ?

Des sangs non miscibles partagent le souffle de leurs corps-à-corps
Sur ma peau caramel que le soleil dore
D’infinis paysages humains ont engendré la flore
De ma couleur étrange où l’amour dort.

Peau blanche. Peau noire.
Peau colon-colonisée ;
Métisse. Et alors ?

Mariposa, en Gare de Cérons, le 29 juin 2011 à 18h10

Un article rendant compte de la cérémonie de remise des prix a été publié par le Sud Ouest : Article Sud Ouest Grand Prix Littéraire de Buch 2011





2 grains de pollen to “Et alors ?”

  1. Claire-Lise dit :

    Merci d’avoir publié ce texte très personnel et très beau que j’ai lu et relu de nombreuses fois : on pourrait mettre facilement ce poème en musique, les phrases « Peau colon-colonisée », « Métisse, et alors » ponctuant le texte comme un refrain.

    • Mariposa dit :

      Merci Claire-Lise. Je ne sais pas si c’est le fait d’avoir collaboré à l’écriture de chansons pour le spectacle DROM BOEM l’année dernière, mais j’écris de plus en plus souvent un peu sous forme de chanson, avec des refrains bien marqués ou au moins une phrase ou un bout de phrase qui revient, histoire de mettre du rythme aussi. Il est vrai également que j’écris de plus en plus avec un rythme en tête. Malheureusement, je ne suis pas musicienne, sinon je pense que je me mettrais bien à la composition !

RSS feed for comments on this post. And trackBack URL.

Envoyer un grain de pollen